Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘string’

Booming System

Plus les mecs écoutent de la merde dans leur voiture, plus ils mettent leur poste fort. Je crois que c’est une espèce de compensation. Moins y’a de qualité musicale, plus y’a de décibels. Jamais entendu de Miles Davis ou du Al Green sortir d’une voiture, par contre de l’euro dance ou de la funk italienne, vas y fais toi plaisir. D’ailleurs c’est à se demander si ces cd ne sont pas vendu avec des bas de caisse et des pare soleils, je crois qu’il y a un lien direct entre le niveau de tuning d’une bagnole et la quantité d’euro dance ingurgitable. D’ailleurs les marchands de soupe ne s’y trompent pas, Ils ne mettent plus de pin-up en bikini fluo devant un cocotier sur leur pochette mais des Super 5 qui ressemblent à des avions de chasse. Si c’est pas de la niche de marché, ça ?

Aussi vrai qu’on ne kitte que les voitures bas de gamme, tu peux vérifier ça avec les apparats vestimentaires. Au plus le style est chargé, au plus ça sonne creux à l’intérieur. Pas évident de jouer sur la simplicité, on se sent rassuré avec pleins de gadgets. Pour déculpabiliser les nanas accros au shopping, toujours inventer une mode du genre « sexy chic ».

Pas besoin d’être un cul béni pour s’inquiéter du fait que l’esthétique en vogue chez les jeunettes est ni plus ni moins la hardeuse de films X. Le tatouage dans le creux des reins comme pour indiquer que c’est ici que ça se passe, piercing sur la langue façon « T’inquiète mon poulet, je sais m’y prendre… », wonderbra, le combo taille basse & string apparent, lentilles de couleur, faux ongles, Zyrco incrusté dans le nombril, boucle de nez, maquillage permanent…

On veut se démarquer de façon acharnée en oubliant que l’envie d’être différend rend les gens banals. Où y’a du collagène, y’a pas de plaisir.

Publicités

Read Full Post »

Plus de tabac. Je sors de chez moi.

Rue commerçante, plein de commères chiantes, nouvelle pub d’un fabricant de string.

Immanquable.

Je tombe devant un gros cul en 4 par 3, enfin c’est l’affichage qui est gros, pas le cul, hein. Une fois passé les 2 secondes à me dire « c’est quand même bien fait » merci les retouches Photoshop, une sorte d’aigreur me tiraille.

Deviendrais-je prude à ce point que je ne puisse plus regarder un fessier sans avoir de scrupules ? Je ne crois pas mais c’est comme si on t’oblige à manger 7 fois de suite ton dessert préféré. Tu savoures le premier, t’apprécies le deuxième, tu te lasses au 3ème, t’as la nausée au 5ème.

Bref, Les publicitaires sont dans leur logique « Beaucoup de culs, beaucoup d’écus » sans compter que ça peut aussi faire beaucoup de déçus.

Trop de sexe tue le désir, les mecs. Gaffe à l’ovaire dose.

Read Full Post »