Feeds:
Articles
Commentaires

– T’as le côte du Rhône joyeux.

*

– On est alcoolique qu’en fonction de ses moyens.

*

– T’es alcoolique quand tu dis plus « gagne-pain » mais « gagne-vin ».

T’es alcoolique quand tu dis plus rien.

*

– T’es alcoolique quand t’apprécies plus l’alcool.

– Moi je dirais que t’es alcoolique quand tu différencies plus les alcools.

Publicités

– Internet c’est l’ordinateur ?

*

– Tu me ramènes ?

– T’habites à 200 mètres.

– Ben justement, tu sais pas que c’est à proximité des habitations qu’il y a le plus d’accidents.

*

– Il met la musique tellement fort qu’il m’entend pas quand je lui dis de la baisser. On est où là ?

*

– Les cités si t’as rien à y faire, t’y vas pas et t’es tranquille.

*

La 6, ils disent que le Brésil est un pays dangereux alors qu’il ont tous pour être bien et détendu. La plage, les nanas et le foot. Alors quoi ?

*

Y’a un médecin qui travaille pour la médecine du travail. On tourne pas en rond là par hasard ?

*

-Y’a des jours, tu sens que c’est pas le jour

Ouais mais ça peut changer en cours de journée

Bagout de goujat.

Avec toi, rien à faire dehors

Je m’entête, aimons nous, fais vite

Tu as un cul à faire de l’or

Et une tête à faire faillite

Bazinga.

Si tu veux rire, Mates « The Big Bang Theory » en VO.

Tu peux le trouver en VF. Si tu veux pleurer.

23. Tout comme bon trentenaire dopés aux conneries de Georges Eddy au début des 90’s, ce nombre me fait penser à Jordan. Mais franchement je ne vais pas tenter de trouver un lien entre Roland Barthes et la superstar proprette à la langue pendue des « Bulls ». Je vais commencer l’année tout en simplicité et en douceur. 23 euros c’est le prix de cet ouvrage de 1977 « Fragments d’un discours amoureux »à la FNAC. 23 euros pour un classique de plus de 30 ans imprimé sur un papier de merde qui laisse transparaitre les lignes de page de derrière quand on lit. Culééééé.